La structure du réseau ou rester sur le plancher des vaches (qui regardent passer les trains).

Un réseau suspendu serait plutôt un sacré défi pour tout modéliste. Il vaut mieux garder les pieds sur terre en concevant une structure solide à bonne hauteur pour piloter les trains que ce soit « à la pointure », « haut le pied », ou en « roulette ». Bref avoir une structure solide pour ne pas tout voir s’effondrer dans un triste fracas. La question est aussi de savoir si le réseau est fixe ou modulable. La modularité ne concerne pas seulement les expositions, mais aussi les déménagements si l’on souhaite conserver son réseau dans un futur logement. Un point à noter dans son cahier des charges. Jean CUYNET dévoile ici les techniques du réseau fixe ou mobile, en caisson ou à ciel ouvert. Le tout avec de bons outils.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *